Accueil Animaux Que faire si on fait face à un animal dangereux : comment...

Que faire si on fait face à un animal dangereux : comment éviter l’attaque d’un animal féroce ?

L’homme a depuis toujours cohabité avec les animaux et a même fini par apprivoiser les espèces les plus sauvages. Au quotidien, nous sommes tout le temps confronté à des animaux : oiseaux, chiens, chats… Ils constituent une partie intégrante de la vie des être humains, on ne peux même pas survivre sans les animaux. Mais qu’en est-il des autres animaux ? Ceux qu’on ne côtoie pas et qui vivent dans un habitât isolé complètement différent du notre ?

Ces derniers sollicitent beaucoup la curiosité de l’homme, qui s’aventure dans leur terrain pour les connaître davantage. Et là, il peut être confronté à des animaux dangereux et peut même risquer sa vie.

Éviter l’attaque des animaux dangereux

Que ce soit lors des randonnées, des parties de chasse ou juste des balades dans la nature, l’être humain guidé par sa curiosité, peut être confronté à des animaux qui peuvent mettre sa vie en danger.

Les animaux sauvages sont généralement retirés et ne s’approchent pas trop des habitations de l’homme. D’ailleurs, ils s’enfuient même à la vue d’un être humain, ils sont sauvages et loin d’être apprivoisés. Contrairement au chiens, chats, singes et autres, certains animaux ont préférés garder leurs limites avec nous. Ils ont leur propre habitat et leurs propres habitudes. Ce qui les guident dans la jungle ou la forêt, c’est leur instinct sauvage. Leur premier objectif est la survie.

Que ce soit pour chercher la nourriture ou pour se protéger (ou protéger sa progéniture), l’animal sauvage n’a qu’une seule arme, c’est l’attaque ! Comme il n’est pas habitué à la présence de l’homme, il se sent menacé, il se sent en danger. Et là, il y a deux possibilités :

  • Fuir : donc il aperçois un danger et décide de l’éviter ;
  • Attaquer : dans ce cas, fuir n’est pas un choix pour l’animal, soit il protège ses enfants, sa meute ou son territoire, car la présence d’un étranger constitue une menace ;
  • Ignorer : dans certains cas, l’animal sauvage ne considère pas l’homme comme un danger (peut être qu’il est déjà habitué à sa présence ou qu’il n’a pas détecter un réel danger) mais ça reste très rare.

Alors, si vous êtes un aventurier ou un explorateur et que vous ne voulez pas risquer d’être dévoré par un loup ou un lion, il faudra respecter certaines règles :

  • Ne vous rapprochez pas trop de l’animal en question,
  • Éviter à tout prix ses bébés,
  • Méfiez vous durant la nuit, car les animaux sauvage chassent généralement la nuit et vous risquerez de ne pas les apercevoir.

Les bons réflexes en cas d’attaques

Réagir lors d’un face à face avec un animal qui peut être mortel est loin d’être une chose facile, et on ne sait pas toujours quels sont les bons réflexes. D’ailleurs, ces derniers varient selon l’animal.

Si c’est un animal terrestre (l’ours par exemple), il faudra se tenir debout, le regarder fermement dans les yeux et reculer tout doucement sans émettre des mouvements brusques. Il ne faut jamais courir directement et montrer sa terreur, car contrairement à ce que l’on puisse penser, les animaux ressentent la peur. Vous pouvez également escalader un arbre et attendre jusqu’à ce que l’animal s’ennuie et s’en aille.

Certains animaux peuvent même être dupés. Vous pouvez ouvrir grand vos mains et faire des gestes amples, cela peut effrayer beaucoup d’animaux tels que les loups et les tigres.