Accueil Auto / Moto Assurer scooter sans BSR : que faut-t-il savoir ?

Assurer scooter sans BSR : que faut-t-il savoir ?

Tout comme les voitures, il existe certaines exceptions de scooters qui peuvent être conduits sans BSR (alias permis de conduire).

Vous souhaitez conduire un scooter mais n’avez pas encore la possibilité de passer votre examen de BSR ? Vous avez perdu votre permis moto ?

Eh bien sachez qu’il est tout de même possible de conduire et ce, en optant pour les scooters sans BSR.

Mais comment les assurer ? Quelles sont les démarches nécessaires ? Découvrez sans plus attendre tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance des scooters sans BSR !

Scooter sans BSR : qu’est-ce que c’est au juste ?

Encore peu connus en France, les scooters sans BSR sont d’excellents moyens de transports pour les personnes n’ayant pas leur permis de conduire. Toutefois il faut savoir, si vous êtes intéressés par ce type de scooters, que tout le monde ne peut pas les conduire en France.

En effet seules les personnes nées avant le 31 Décembre 1987 sont autorisées à la conduite des scooters sans BSR . Il ne leur sera demandé aucun justificatif lors de l’achat de leur scooter, puisqu’aucune formation n’est obligatoire dans leur cas.

Si vous ne faites pas partie en revanche des personnes concernées, sachez qu’il vous sera obligatoire de présenter certains documents justificatifs que voici :

  • Un brevet de sécurité routière, autrement dit le BSR ;
  • Un permis AM : il peut très bien remplacer le BSR ;
  • L’examen ASSR : vous devrez passer et réussir les deux niveaux (1 et 2).

Vous l’aurez donc compris, si vous souhaitez conduire un scooter BSR et que vous n’êtes pas suffisamment âgés, le mieux pour vous est de passer par une formation accélérée vous permettant ainsi d’apprendre la conduite (qu’elle soit en circulation ou pas), ainsi que des bases théoriques telles que le code de la route par exemple.

Comment assurer son scooter sans BSR ?

Il est vrai que plusieurs conducteurs de scooters sans BSR se posent des questions quant à leur assurance. Ces derniers ne savent pas en effet comment s’y prendre, et surtout quelles démarches entreprendre et conditions d’éligibilité à l’assurance. Mais l’assurance d’un scooter sans permis est-elle vraiment nécessaire ? Eh bien sachez que la loi est très ferme et claire là-dessus, elle stipule effectivement que n’importe quel type de véhicule à moteur terrestre doit obligatoirement est couvert pas une assurance.

Vous l’aurez donc compris, quel que soit le type de votre véhicule (qu’il soit disponible à la conduite sans permis ou pas), l’assurance est une démarche obligatoire, notamment les scooters qui requièrent quant à eux une garantie au minimum de responsabilité civile. Notée également l’assurance R, cette couverture assure la protection lors d’un accident responsable en scooter.

A noter qu’il est évidemment possible d’opter pour d’autres formules d’assurances qui sont assez différentes de par leur prix.

Voici sans plus tarder un résumé des offres de couverture disponibles pour les scooters sans BSR :

  • La couverture au tiers : la responsabilité civile est comprise dans la formule ;
  • La couverture au tiers + : vous pouvez la trouver sous l’appellation « tiers complémentaire » ;
  • La couverture tous risques : elle englobe toute forme de prise en charge.

Passons à présent à la partie la plus intéressante de l’article qui portera sur les conditions d’assurance d’un scooter BSR. Si cette question vous agace, ne vous inquiétez surtout pas, puisqu’il n’y a pas vraiment de conditions lorsqu’il s’agit de scooters sans BSR.

Ainsi il vous suffira tout simplement de :

  • Choisir une formule de prise en charge adaptée à votre budget ;
  • Se renseigner quant à la qualité des offres disponibles au niveau de votre région : le recours à un comparateur de devis est intéressant ;
  • Evaluer le rapport qualité prix le plus avantageux, l’important est qu’il soit intéressant par rapport à vos besoins et budgets ;
  • Constituer le dossier demandé par l’agence ;
  • Signer enfin le contrat : une sorte de carte verte vous sera automatiquement attribuée.

En ce qui concerne enfin les tarifs des assurances pour scooters sans BSR, sachez que ces derniers varient énormément en fonction du type de couverture choisie, mais aussi de l’établissement assureur. La fourchette des tarifs appliqués en ce moment varie entre les 14 euros par mois jusqu’à100 euros pour les meilleures couvertures.

Qu’est-ce que le Brevet de Sécurité routière ?

Que ce soit pour conduire une moto, un scooter ou une voiture, il faut bien sûr avoir des connaissances. Le BSR est donc indispensable dans certains cas de figure et il correspond à la catégorie AM que vous pouvez découvrir sur le permis de conduire. Il est nécessaire de passer cet examen si vous souhaitez conduire un scooter de 50 cm3 par exemple ou une petite voiture sans permis dès l’âge de 14 ans.

  • Le Brevet de Sécurité routière repose sur des conditions très précises, car il faut valider l’épreuve théorique à savoir l’ASSR.
  • Il sera aussi nécessaire de suivre une formation pratique pour vous familiariser avec le scooter ou la petite moto pendant près de 8 heures.
  • De ce fait, le BSR n’est pas obtenu uniquement avec l’ASSR que vous pouvez passer dans le cadre scolaire.

Par conséquent, lorsque le brevet est indispensable pour conduire une petite moto, vous vous doutez qu’il sera impossible d’assurer un tel deux-roues puisque votre document sera demandé par l’organisme.

En ce qui concerne sa durée de validité, elle est de 15 ans dès la date de la délivrance.

N’hésitez pas à vous renseigner avant d’acheter un scooter, notamment pour votre enfant, il serait dommage de le laisser dans le garage.assurance scooter

Prendre une assurance en ligne

Quoi qu’il en soit, souscrire à une assurance moto est une démarche indispensable. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une obligation légale touchant tous les usagers de la route. Heureusement, il est tout à fait possible de faire la souscription en ligne. Bien entendu, il faut que l’assureur choisi soit de bonne qualité.

La qualité prime sur tout !

Même si assurer votre cyclo est obligatoire, il ne faut pas non plus se jeter sur le premier assureur. Sur le marché, vous allez trouver aisément de nombreux assureurs. Pourtant, tous les prestataires d’assurance ne sont pas forcément de bonne qualité. De même, toutes les offres ne vont pas forcément convenir à vos besoins. Il est donc indispensable de miser sur la qualité de l’assureur lors du choix.

Lorsqu’on fait référence à la qualité à ce stade, on pense notamment à la qualité de l’offre proposée. Pour ce faire, il est indispensable de voir de près les offres qu’un assureur propose. Faire la comparaison de plusieurs offres venant de différents assureurs est, bien évidemment, conseillé. C’est seulement ainsi que vous allez pouvoir bénéficier du meilleur rapport qualité/prix.

Internet pour vous faciliter la vie

Internet est véritablement un outil incontournable pour trouver biens et services. Les services d’un bon assureur ne dérogent pas à cette règle. En effet, en ligne, vous pouvez choisir entre plusieurs assureurs et différentes offres. En seulement quelques clics, vous avez accès à tout ce choix. Bien entendu, comparer toutes ces offres est tout aussi simple et se fait en seulement quelques clics.

Internet ne vous aide donc pas à trouver un bon assureur, mais vous permet aussi de faire une comparaison de toutes les offres disponibles. D’ailleurs, des outils de comparaison sont disponibles en ligne. Cela vous permet de faire la démarche en quelques secondes et de bénéficier des résultats tout aussi rapidement.

Ne négligez pas le comparateur pour votre assurance

Vous savez sans doute que le BSR est nécessaire pour rouler avec un scooter, il sera alors difficile d’éviter un contrôle de police et une petite amende. C’est pour cette raison que vous devez partir à la recherche du meilleur contrat et c’est sans doute le comparateur qui sera en mesure de vous l’offrir. En effet, il suffit de partager vos besoins, votre profil et le site interroge sa base de données très rapidement.

  • Aujourd’hui, les assureurs sont nombreux sur le marché et il est même difficile de dénicher dès la première recherche la perle rare.
  • Il y a souvent des contrats spécifiques en fonction des véhicules, des profils, des budgets…
  • Pour assurer un scooter alors que vous avez votre BSR en poche, vous devez aussi connaître la fréquence d’utilisation de cet engin.

Si le deux-roues a tendance à rester dans le garage pendant plusieurs semaines, une assurance traditionnelle au tiers sera amplement suffisante. Par contre, si vous souhaitez que les garanties soient élevées à cause d’un usage beaucoup plus conséquent, nous vous conseillons une assurance conçue pour tous les risques, même pour un tel scooter. Ce dernier peut être très dangereux, d’où l’importance d’être bien protégé au quotidien.

Faut-il acheter un scooter ou une petite moto ?

Que ce soit pour un adulte ou un jeune actif, il est possible d’acheter un deux-roues qui facilite grandement les déplacements. Le scooter n’est toutefois pas le premier produit envisagé par certaines familles qui optent davantage pour une petite moto avec moins de 125 cm3 par exemple.

  • L’assurance est souvent identique sauf si vous prenez un scooter d’entrée de gamme dont la performance reste très limitée.
  • Il sera également demandé un permis ou encore le BSR pour les mineurs qu’il faut bien sûr présenter.

Les parents peuvent souvent prendre à leur charge l’assurance.