Accueil Maison Diagnostic immobilier : le guide complet !

Diagnostic immobilier : le guide complet !

Lire un dossier de diagnostic immobilier n’est pas du tout aisé, que ce soit pour le vendeur, ou pour l’acquéreur. La grande majorité des gens ne savent pas comment s’y prendre.
Décrypter un diagnostic plomb, de performance énergétique DPE, ou un diagnostic amiante positif, est nécessaire pour évaluer la valeur d’une maison ou de prévoir de potentiels travaux de rénovation. De plus, savoir déchiffrer une étiquette énergie vous permettra d’avoir une idée claire à propos de la consommation énergétique évaluée de l’habitation. Ci-dessous, on vous explique d’avantage à propos de ce diagnostic et de comment le lire !

Le diagnostic immobilier : de quoi s’agit-il ?

Lors de la location ou de la mise en vente d’un bien immobilier, établir un diagnostic, se fait en passant un contrôle technique global de votre bien, qui sera ensuite, évalué en fonction de nombreux critères différents préétablis, à savoir :

  • l’exposition au plomb ;
  • la performance énergétique ;
  • l’absence ou présence d’amiante ;
  • l’installation du gaz, et son état (si elle a plus de 15 ans) ;
  • l’installation électrique et son état (si elle a plus de 15 ans) ;
  • l’exposition aux risques technologiques et naturels.

Si le bien est en vente, le diagnostic devra également faire une évaluation de :

  • la présence ou absence de termites ;
  • l’état et l’installation d’assainissement non commun pour chaque maison individuelle ;
  • l’évaluation du bruit.

Tous ces diagnostics devront être gardés dans un dossier de diagnostic technique, additionné au bail de location ou d’un bien.

Comment lire un diagnostic immobilier?

Pour saisir les grandes lignes d’un diagnostic technique, il vous suffira de vous informer d’avantage sur la façon dont il a été rédigé. En ce qui concerne le diagnostic gaz, les aberrations sont notées avec la lettre « A ». Un « A3 » veut dire que l’installation est considérée comme un danger non-négligeable. Tandis que pour le diagnostic électricité, toute imperfection est marquée par un « B » accompagné d’un chiffre.
Concernant les biens immobiliers avec usage d’habitation précédents le 1er janvier 1949 ou bien le 1er juillet 1997, le diagnostic plomb ainsi que le diagnostic amiante sont tous les deux exigés.

Si l’un de ces deux derniers est positif, il faut obligatoirement effectuer des travaux. Il en va de même pour le diagnostic termites.

Ce qu’il faut vérifier dans un DPE

Le DPE est l’abréviation de « Diagnostic de Performance Energétique », c’est un dossier qui décrit tous les équipements du bien concerné, leur taux de consommation énergétique ainsi que le type de l’énergie brulé. Pour bien l’assimiler, le mieux pour le vendeur et l’acquéreur serait de se concentrer seulement sur l’étiquette dédiée à l’énergie.

Il faut savoir que les biens immobiliers notés entre D et G, sont jugés comme étant de grands consommateurs d’énergie, et sont suivis de conseils pour maximiser leurs performances énergétiques. Concernant l’étiquette climat, celle-ci doit également être prise en considération. Plus elle se rapprochera de la couleur violette, plus le bien dégagera des gaz à effets polluants.

Qui est-ce qui réalise le diagnostic immobilier ?

Mis à part le diagnostic des risques technologiques et naturels, qui peut être conçu facilement par le propriétaire du bien immobilier, les autres diagnostics, quant à eux doivent impérativement être réalisés par un diagnostiqueur professionnel.

Le Code de l’habitation et de construction indique clairement que le diagnostiqueur devra adresser des garanties de compétence, et avoir obligatoirement une « organisation de moyens appropriée ».

En outre, la (DGCCRF) (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) explique que les diagnostiqueurs devront impérativement être indépendants et faire preuve d’impartialité que ce soit à l’égard du propriétaire que de l’agence immobilière choisie par ce dernier pour pouvoir louer ou vendre son bien.

Combien coûte un diagnostic immobilier ?

Il faut savoir que le tarif d’un diagnostic est librement fixé par chaque professionnel. Cependant, celui-ci il devra prendre en considération la surface du bien à évaluer.

Si un professionnel en le domaine vous propose un montant bien en-dessous de celui exigé par ses concurrents, la vigilance est de mise. Ce prix attrayant peut être énonciateur d’insuffisances, tant à l’égard de l’éthique de la prestation proposée que de la qualité de celle-ci.

Diagnostic immobilier à Paris

Si vous avez décidé de vendre ou de louer votre bien et que vous devez faire un diagnostic immobilier à Paris, vous pouvez faire appel à un diagnostiqueur immobilier. Pour trouver un diagnostiqueur vous devez vous assurer que ce dernier et certifié, ainsi vous vous assurez de la fiabilité et de la qualité de votre diagnostic. À Paris, vous pouvez vous diriger vers Actif diagnostic immobilier, cette agence de diagnostiqueurs certifiés s’occupera de vos diagnostics dans toute la capitale.

Comme ces diagnostics sont obligatoires, il est préférable de s’y prendre à l’avance pour pouvoir être en règle. Vous pouvez aussi demander des devis, vous saurez ainsi quel est le coût d’un diagnostic, car en fonction de votre habitation et de ce qu’il y a à examiner les prix ne seront pas du tout les mêmes, il est donc impossible de donner une fourchette de prix mais dîtes vous qu’un bilan DPE coûte en moyenne 150 euros tandis qu’un bilan amiante peut coûter le double. Les prix mentionnés sont approximatifs. Comme dit précédemment le prix ne sera pas le même selon que vous souhaitez louer ou vendre, et selon que vous avez un appartement ou une maison. Bien sûr les prix ne sont jamais les mêmes à Paris qu’en province.