Accueil Santé Nez qui coule que faire : est-ce le signe évocateur d’une présence...

Nez qui coule que faire : est-ce le signe évocateur d’une présence pathologique ?

Avoir le nez qui coule constamment et à la longueur de journée, nous pose un sérieux problème au quotidien. Renifler puis se moucher chaque seconde le nez s’avère une situation très embarrassante, on ne peut guère communiquer convenablement ni travailler. Alors comment faire face à cette gêne continuelle et comment y remédier pour y mettre fin ?

Quelles sont les causes du nez qui coule ?

Quand on parle d’écoulement nasal alors on évoque la rhinorrhée, qui n’est rien d’autre qu’une sécrétion nasale excessive due à une production abondante du mucus. Donc l’écoulement est effectué soit par l’avant du nez, soit vers la gorge. Par moment, la texture de ces sécrétions peut changer et avoir plusieurs aspects, elles peuvent être d’une couleur transparente ou jaunâtre, claire ou épaisse.

Et malgré cela, aucune infection ne peut être diagnostiquée systématiquement en reposant sur ces signaux.

Vous devez savoir que c’est grâce au mucus que notre système respiratoire est protégé, en jouant le rôle de capteur d’impuretés inspirés de l’air que l’organisme est prévenu de tout type d’infection et d’allergie.

Devrait-on se soucier d’une future complication ?

Avant d’aborder les complications que la rhinorrhée peut éventuellement provoquer, parlons d’abord des causes de son apparition. Les raisons sont de nature pathologique et certaines d’entre elles peuvent rendre la présence de cet écoulement chronique, telles que :

  • Le tabagisme : une surconsommation de tabac fragilise les muqueuses provoquant ainsi un écoulement continuel du nez ;
  • La sinusite ;
  • La grippe et le rhume ;
  • La rhinite ;
  • Présence d’un kyste ou d’un polype.

Par moment l’écoulement ne se produit pas vers l’avant du nez, mais plutôt vers l’arrière de la gorge. Ce type de déversement provoque des maux de gorge mais également une infection des oreilles, si l’écoulement se fait à travers la trompe d’Eustache.

Quels remèdes et techniques efficaces contre le nez qui coule ?

Il existe de nombreux remèdes naturels et astuces contre le nez qui coule aux vertus incroyables qui vous guériront de cette gêne.

Neti Kriya

Une hygiène basée sur une technique de yoga. Elle permet de nettoyer les fosses nasales en s’aidant d’un lota, qui est une petite théière remplie d’eau avec du sel marin.

Huile essentielle de ravintsara

Un antiviral qui réglera votre souci en un temps record. Vous pouvez parfumez vos mouchoirs avec ou y mettre quelques gouttes sur votre oreiller pour bien l’inspirer pendant votre sommeil.

Le radis noir

Grâce à ses propriétés antiseptiques et antibactériennes. Efficace pour le nez qui coule.

Des inhalations d’huiles essentielles

Quelques gouttes d’huile essentielle : eucalyptus, lavande, menthe poivrée, et le niaouli dans un bol d’eau chaude. Couvrez-vous la tête avec une serviette et respirez profondément, ainsi vous mettrez fin à votre problème d’écoulement.

Boire des tisanes chaudes

Les tisanes à base de thym et de citron sont un remède efficace contre le nez qui coule surtout s’il est causé par un rhume.

Certains médicaments sont recommandés, tels que : PRORHINEL, PHYSIOMER, STERIMAR. Ce sont des sprays utilisés pour l’hygiène nasale. Et si l’écoulement persiste tout en étant accompagné d’autres symptômes, à savoir : fièvre, des toux, écoulement de sang ou sécrétions ayant une texture particulière. Dans ce cas-là une consultation chez le médecin est indispensable et fortement recommandée.